Marché français de la musique enregistrée, le pire est à venir

Le streaming sur abonnement a permis au marché français de la musique enregistrée de se maintenir à flot au premier semestre 2020 malgré la crise sanitaire, en attendant le choc du second semestre.

Source : SNEP

Au cours du premier semestre 2020, les français ont écouté deux fois plus de musique en streaming que trois ans auparavant sur la même période. Dans son bilan du marché de gros de la musique enregistrée sur les six premiers mois de l’année, le SNEP (Syndicat national de l’édition phonographique) avance le chiffre de 40,5 milliards d’écoutes…

This post is for paying subscribers