Des start-up de musique au service des artistes (3)

Le secteur des services aux artistes (promotion, distribution, financement participatif, etc.) attire plus que jamais les investisseurs. Tour d'horizon des start-up du secteur.

Live Undiscovered Music at N4N | N4N: Twin Cities

NoiseTrade

Le site NoiseTrade permet à 1,3 million d’utilisateurs de découvrir des artistes indépendants qui mettent à leur disposition quelques titres gratuits en streaming et en téléchargement en échange de leur adresse e-mail. L’auteur américain Derek Webb, fondateur de NoiseTrade, a lui-même expérimenté ce principe avec succès en 2007 en mettant gratuitement à disposition son nouvel album sur Internet, ce qui lui a permis de recueillir 80 000 adresses e-mail en échange de son téléchargement. Acquis en 2016 par la plateforme de financement participatif anglaise Pledge Music,  qui a fait faillite entre temps, NoiseTrade a été racheté in extremis l’an dernier par le groupe américain Paste Media, éditeur du magazine web musical Paste. Lancé en 1998 sur le web, Paste Magazine, qui traite de musique, de cinéma et de culture, enregistre depuis 2006 des concerts dans ses propres studios, qui ont accueilli des dizaines d’artistes comme les Violent Femmes, Dashboard Confessional ou Arrested Development. Paste Magazine met également à disposition des captations réalisées lors de festivals (SXSW, Newport Folk Festival…). En 2015, le site a ajouté plus de 100 000 archives audio et vidéo de concerts à son catalogue (Prince, U2, The Rolling Stones, Aretha Franklin, Wilco, Radiohead…), désormais accessibles en streaming via une application mobile lancée en 2017. La même année, Paste Magazine s’est rapproché du studio Daytrotter dans l’Iowa, qui enregistre des sessions live d’artistes de passage (Bon Iver, Munford & Sons, Alabama Shake, The National…) et dont la librairie sera progressivement intégrée au site NoiseTrade.

Live Undiscovered Music 

Live Undiscovered Music (LÜM) est une plateforme de streaming dédiée à l’exposition d’artistes émergents qui privilégie la recommandation sociale et fait l’impasse sur les systèmes de recommandation algorithmiques. “Les algorithmes de recommandation de plateformes de streaming vedettes comme Spotify , Apple Music ou Pandora ont tendance à favoriser les artistes les plus connus. Par conséquent, environ 90 pour cent des artistes ont du mal à se faire connaître sur ces services”, justifie Max Fergus, PDG et fondateur de LÜM. La plateforme ne rémunère pas les artistes, qui doivent tabler sur la constitution d’une base de fans pour générer des revenus sur les grandes plateformes de streaming ou en concert. “Les artistes conservent la totalité de leurs droits sur la musique mise à disposition et peuvent la retirer quand ils le souhaitent”, précise Max Fergus. L’application mobile de LÜM, encore en bétatest, permettra également aux artistes de vendre des articles de merchandising. Basée à Madison (Wisconsin), la compagnie a bouclé une levée de fonds de 750 K$ en mai 2019 auprès du promoteur de concerts américain Franck Productions, qui produit plusieurs centaines de concerts par an, de stars internationales (Metallica, Red Hot Chili Peppers, Muse…) comme d’artistes locaux et régionaux. Les salles de concerts peuvent créer leur profil sur la plateforme et renseigner toutes leurs dates, en lien avec le profil des artistes émergents qu’elles programment.

Livetonight 

Livetonight est une start-up française créée en 2016 qui référence sur son site des centaines de profils de musiciens, groupes ou DJ géolocalisés, susceptibles de se produire lors d'événements privés comme les mariages, les anniversaires ou les soirées d’entreprises. La compagnie a orchestré plus de 2 500 performances musicales depuis son lancement et compte monter rapidement en puissance dans les années à venir, avec 30 000 prestations projetées en 2022. “Livetonight est un projet porté par une équipe de passionnés qui a identifié un vrai problème et qui propose une solution simple et efficace”, confie Renaud Guillerm, gestionnaire du fonds de capital risque français Side Capital, qui a investi 1 M€ dans la compagnie en début d’année. “L’immense majorité des musiciens est délaissée des managers, des producteurs, des agents, des tourneurs… Les équipes et la plateforme de LiveTonight œuvrent pour pallier cette absence”, indique la compagnie sur son site.

Lire également :

Des start-up de musique au service des artistes (1)
Des start-up de musique au service des artistes (2) .